Informations SFMM
Accueil » Accueil de la SFMM » La médecine mécanique » La médecine mécanique, qu’est ce que c’est ?

La médecine mécanique, qu’est ce que c’est ?

LE GRIPPAGE

La Médecine Mécanique est la médecine du « dépannage » articulaire et péri articulaire, des vertèbres comme des articulations périphériques.
Grâce à ce dépannage articulaire, elle va pouvoir traiter de multiples problèmes, bien au-delà des simples douleurs articulaires.

Notion de grippage articulaire : la « panne » articulaire :

le grippage

la mécanique se grippe

On peut comparer le fonctionnement d’une articulation à celui de deux pièces mécaniques lubrifiées. Pour que le système mécanique fonctionne normalement, les surfaces de ces pièces doivent être lisses, alignées, parfaitement lubrifiées.

Ces conditions doivent être réunies pour permettre le glissement et/ou le roulement libre d’une surface articulaire par rapport à l’autre.

De façon accidentelle, ce glissement et/ou ce roulement peuvent être perturbés.
L’articulation n’est pas bloquée mais sa mobilité est altérée, incomplète, limitée, sensible.

Cette panne articulaire correspond à un grippage mécanique :
La perturbation du glissement et/ou du roulement va provoquer un dysfonctionnement de l’articulation et avoir des répercussions au-delà.

Une articulation grippée va perdre une partie de sa mobilité, la flexion ou l’extension n’étant pas complète par exemple, ou bien cette mobilité va se faire avec l’impression d’une résistance anormale , des douleurs. L’axe de l’articulation pourra être modifié.

Ce grippage articulaire va perturber le fonctionnement des articulations adjacentes (le fait de mal marcher après une entorse de la cheville va rapidement perturber le fonctionnement du genou, de la hanche, voire au-delà).
Il va entraîner des contractures musculaires et fréquemment même des souffrances tendineuses.
De très nombreuses tendinites sont en fait la conséquence d’un grippage articulaire.
C’est ce qui explique la difficulté de traiter ces tendinites, dont la guérison ne sera pas obtenue tant que l’on n’aura pas supprimé la cause, à savoir un grippage articulaire.

Au niveau de la colonne vertébrale, cette panne articulaire va provoquer une souffrance des structures nerveuse,s ce qui pourra être l’origine de douleurs ressenties à distance (douleurs sciatiques, crurales, névralgies cervico brachiales, névralgies multiples, céphalées, douleurs projetées…) de perturbations neurologiques vraies (vertiges, acouphènes,…).
Ce modèle mécanique s’applique à la pathologie vertébrale, discale et/ou articulaire, et aux lésions associées péri articulaires.

La médecine mécanique permet de lever les grippages des articulations :

La médecine mécanique propose un mode de traitement du rachis totalement différent des autres techniques de soin manuel, respectant totalement l’anatomie, la physiologie, et les éventuelles lésions régionales.

dégrippage: le retour de la liberté articulaire

le retour de la liberté articulaire

Elle permet de libérer toutes les articulations du corps et, à travers cette libération, de traiter de multiples problèmes, bien au delà des simples douleurs articulaires.
Ces techniques sont logiques et cohérentes avec la notion de grippage sous-jacent et la sémiologie constatée.

Rachis :

Les manœuvres vertébrales sont effectuées sur le rachis en position neutre, sans aucune contrainte en rotation ou en  inflexion latérale ; il s’agit d’un traitement en décompression, strictement dans l’axe.

grippage lombaire

nous ne pratiquons pas de rotation

L’axe nerveux, vasculaire, vertébral est totalement respecté.
Cela est tout particulièrement important au niveau cervical, les artères vertébrales étant très exposées lors des manœuvres en rotation du cou.
Le respect strict de l’axe de la colonne vertébrale et la réalisation d’un traitement purement décompressif permet de traiter des colonnes vertébrales même très abîmées. Ce traitement mécanique est tout à fait indiqué pour des douleurs mécaniques simples (lumbago, lombalgies chroniques, dorsalgies, cervicalgies,…) ou pour des rachis beaucoup plus dégradés (lésions d’arthrose multiples, discopathies, hernies discales…).

Articulations périphériques :

Les manœuvres articulaires périphériques sont réalisées en associant décoaptation, réalignement des axes, restauration du couple roulement-glissement.

la lésion: le grippage

dégrippage des articulations périphériques

Seule l’amplitude physiologique ou disponible est utilisée.
Des manœuvres adaptées aux grippages et lésions péri articulaires ( muscles, tendons) sont aussi utilisées.

Conclusion:

La médecine mécanique permet donc de restaurer le fonctionnement normal des articulations, périphériques ou de la colonne vertébrale. À travers cette libération mécanique, elle peut apporter une solution à de multiples problèmes : douleurs vertébrales ou des articulations périphériques, contractures musculaires, blocage cervical ou lombaire, tendinites, maux de tête ou migraines, vertiges, certaines douleurs abdominales ou gynécologiques, certains troubles du transit, sciatiques, cruralgies, névralgies cervico brachiales… il s’agit d’une liste non exhaustive.

Une prise en charge de médecine mécanique permet de sortir d’une situation évoluant depuis des années et n’ayant pas trouvé de solution.

patients soulagés

patients pris en charge par la Médecine Mécanique